Du TAC au TAC

Quand les ados s’emparent de l’écriture théâtrale contemporaine

Accueil > Textes > Extrait Holloway Jones

Extrait Holloway Jones

mercredi 15 février 2017, par Mathilde, Patrick VINCENT

Dans cette pièce de l’auteur anglo-canadien Evan Placey, on suit le parcours d’ Holloway Jones, une adolescente née en prison et placée depuis l’enfance en famille d’accueil. Elle trouve une échappatoire dans le vélo BMX et est repérée par un entraîneur. Mais elle croise la route d’Avery, un petit voyou du quartier...

PERSONNAGES :
Holloway jones
maman
avery
gemma
coach
voix du commentateur
deux participantes à une course
deux policiers
un balayeur
chœur
– joué par les acteurs sauf Holloway

Toutes les répliques du chœur n’ont pas été attribuées ;
la répartition dépend du libre choix du metteur en scène.
Les membres du chœur peuvent prendre en charge les
répliques individuellement ou parler à l’unisson. Ou bien
certaines répliques peuvent être prononcées par une personne, d’autres par le chœur entier. Il peut aussi n’y avoir
aucune réplique collective…
Quoi qu’il en soit, on a affaire à une sorte de chœur antique
moderne qui prend des formes différentes au fil de la pièce
(pilotes BMX, voisins curieux, agents de sécurité, professeur…).

On imagine qu’ils sont toujours sur scène. Même s’ils ne
participent pas à la scène ou s’ils « sortent » de scène, ils
restent présents et spectateurs des événements.

LIEU :
Principalement Londres, de 2008 à 2012.
Les scènes doivent s’enchaîner avec rapidité et fluidité ; les décors seront donc plutôt suggérés que représentés intégralement sur scène. La scénographie doit inclure un grand écran.

On entend des battements de cœur rapides. Une
respiration haletante.
Holloway entre à vélo sur la scène.

holloway.– Accélération du cœur
Rester à cent à l’heure
Toujours, un seul objectif en cours, plus important que la maîtrise du parcours, éviter de percuter les autres vélos, ce qu’il faut, c’est comprendre que sur la piste, y a pas d’équipe qui tienne, tu gagnes ou tu perds, à toi de savoir ce que tu vas faire. Tu choisis : c’est leur peau. Ou la tienne.

Entre le chœur (en adolescentes) montées sur
des vélos BMX. Toutes s’arrêtent pour observer
Holloway.

chœur (pilotes bmx).– On l’appelle la cavalière solitaire
Ombre en capuche découpée contre les cieux
Sérieux ?
Sans famille, sans copains, seule du début à la fin
La tarée veut jamais parler, file dans la ville, fronce
les sourcils, pédale comme une tueuse, La Faucheuse, creuse les sillons de son passé, de son
avenir profond profond.

Les pilotes BMX prennent place à côté d’Holloway
au départ de la course. Sur l’écran on lit : « Championnat régional 2008, catégorie junior ».
La sonnerie du début de la course retentit. Un chronomètre défile sur l’écran. Le chœur qui participe
à la compétition porte Holloway dans une chorégraphie figurative représentant la cycliste en action
tandis que l’écran projette la course en direct. À
un moment, la course s’arrête et Holloway, en plein vol, cède la parole au chœur.

On dit que son cœur est glacé
Comme le lit métallique où elle est née

Que dans ses veines coule un poison jaune

Voilà ce qu’on dit sur Holloway Jones.

La course se poursuit. Deux pilotes tombent de
leur vélo… La course s’interrompt.

On dit qu’elle est sortie avec le feu au corps

Dans ses yeux la rage faisait brûler deux tisons

Une des pilotes tombées retire son casque – c’est
Maman. Elle accouche.

On dit qu’elle est sortie en hurlant à la mort

Qu’attendiez-vous d’un nourrisson des prisons ?

Née d’une telle mère
Née dans les fers
N’importe qui peut lui prédire
Un funeste avenir.

L’autre pilote tombée retire son casque. Elle porte
une coiffe d’infirmière.

Même l’infirmière l’a dit, l’a crié tout haut :
« Le bébé né dans la prison meurt dans la prison.
Il sort, mais revient bientôt derrière les barreaux. »

La prison d’Holloway vous crache dans le monde,
mais quand sa faim se réveille, elle vous ravale en
une seconde.

La course reprend et s’interrompt encore.

Rester à cent à l’heure
Sa mère, fiévreuse et brûlante, a serré l’enfant
remuant tout près de son cœur
Mais trop shootée, trop défoncée pour choisir un
nom
N’a émis qu’un ou deux sons :
Bébé des prisons. Bébé d’Holloway. Holloway
Jones.

holloway.– Chute de la grille de départ, pédale en
haut, en bas, tout droit
Tout droit, tout droit
Bunny up, attaque le virage
Pas de regard derrière, là-bas, c’est derrière toi
Pas d’excuse, de plan sur la comète, de plan de
secours.
Tout droit, un saut, une bosse, pompage, virage,
tout ça, fais ton choix, fonce sur les whoops toujours tout droit. C’est tout ce que t’as.

Ci dessous l’extrait sous format PDF.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.