Du TAC au TAC

Quand les ados s’emparent de l’écriture théâtrale contemporaine

Accueil > Textes > Extrait Los Niños

Extrait Los Niños

lundi 8 avril 2019, par Sabine Tamisier

Los Niños de Sabine Tamisier © 2017, éditions Théâtrales

Photo de couverture : Camp de Kamaz pour les Afghans déplacés, Mazar-e Sharif, Afghanistan, 1996 © Sebastião Salgado.

Présentation par l’auteur :

Dimanche 30 juin

Soir. Ville. Janis est dans sa chambre.
Sur le lit, une valise ouverte. Elle y jette des habits rageusement.
Sirènes, klaxons, bip des camions-bennes qui avancent et reculent là,
dessous, dans la rue, sous sa fenêtre, ouverte sur l’été.
Son téléphone sonne, elle décroche.

JANIS. – Ouais. Salut.
Je suis pas d’humeur.
La loose !
Ils se barrent encore.
Je sais pas, je m’en fous. Je retiens pas les noms.
Syrie, Congo, Kurdistan, Afghanistan ou sur Mars peut-être.
Qu’ils dégagent, qu’ils y restent !
Ouais. Je suis dégoûtée.
Ma grand-mère est en cure à Balaruc. Son mari, mon papi, père de mon père et les parents de ma mère broutent l’herbe des cimetières – attends, je ferme la fenêtre, ce boucan ! – voilà.
Tante Audrey se la coule douce dans un yacht sur les mers autour d’une île genre Tahiti avec son lover lover et moi, on m’enterre en campagne chez Didi et Lolo !
Une grand-tante, un grand-oncle, retraités.
Je les vois deux fois l’an.
Tu les connais pas non.
Pour Pâques et pour Noël. Eux qui montent d’habitude.
Tu parles, toujours les mêmes cadeaux.
Des livres et rien d’autre !
J’aime pas lire !
Y a même pas Internet, j’en suis sûre !
J’exagère rien du tout je te dis !
La loose !
Demain matin.
Ouais, salut Emmie. Excuse-moi.
Je t’appelle de là-bas.

Cet extrait lu par l’auteur :

Pour aller plus loin

La genèse :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.