Du TAC au TAC

Quand les ados s’emparent de l’écriture théâtrale contemporaine

Accueil > Témoignage participation projet > L’aventure Collidram

L’aventure Collidram

vendredi 15 mars 2019, par Aurore Pelissier

Mes élèves de 3ème du collège des Pierres Dorées, au Bois d’Oingt, ont participé au projet Collidram. Avec l’aide d’une intervenante pour les guider dans l’écriture, ils ont raconté cette aventure collective sous forme ludique et artistique.

Pour nous Collidram c’est comme :

Plusieurs pistes de réflexion ont été proposées aux élèves pour les inviter à écrire.
Pour lire l’intégralité de leur travail, suivez ce lien (PDF en ligne - 75 ko)

Autour des mots "aventure" et "Collidram"

Collidram fut une aventure inconnue, au début, on ne savait pas à quoi
s’attendre, nous n’en avions aucune idée. Ca a été une aventure trépidante lors
de la lecture des différents livres et ça a été aussi enrichissant de connaître des
histoires d’enfants semblables à nous. Ce projet nous a permis de passer de
beaux moments ensemble. Nous nous sommes querellés sur le choix des
livres, nous avons été combatifs tout en étant vifs. Cette aventure nous a fait
voyager dans les livres et m’a aussi permis d’aller à Paris. Que Los Niños ne soit
pas retenu a été frustrant mais ce voyage a été amusant. J’ai fait de nouvelles
rencontres, très belles, mais j’ai aussi fait des découvertes de mots, de livres et
de personnages. Collidram a été une BELLE aventure.

Imaginer une rencontre avec les personnages des pièces lues

François rejoint cinq amis au city stade du village. Roger, Timothée, Barnabé et André pour leur poser quelques questions.

« Hier, le titre du journal était Collidram, j’ai pas pu en savoir plus. A votre avis à quoi ce mot peut-il correspondre ?

- Peut-être que c’est une livraison de colis qui a tourné au drame ? répondit Timothée d’un air amusé.

- Ah, ah, je ne pense pas... Pour moi Collidram ça me fait penser à une liste de desserts ou chaque lettre du mot serait un plat sucré. C pour les cookies...

- Euh moi je n’aime pas les cookies, dit François.

- Bon, C pour crêpes alors ! Pour le O une omelette sucrée et pour les L du lemon curd, continua José euphorique.

- Excellente idée, répondirent Barnabé et Roger simultanément.

A suivre... (PDF en ligne - 75 ko)

Retour d’expérience sur leur lecture de la pièce de Simon Grangeat, Du piment dans les yeux (prix Collidram 2019)

Si c’était à refaire, je le referais avec plaisir.

Sur la réflexion initiée par le texte :

J’ai beaucoup aimé jouer cette pièce de théâtre car cela m’a fait réfléchir sur la place de l’argent dans la société, sur la position des femmes en Afrique notamment.

Sur le jeu et la mise en scène :

J’ai apprécié apprendre un rôle et pouvoir le mettre en scène.

A la suite de ce travail de mise en voix et en scène du texte j’ai ressenti du bonheur à jouer avec mes camarades. Le rôle que je tenais était un rôle où il fallait essayer de garder son sérieux et prendre un air hautain et menaçant, ce qui n’est pas dans ma nature. Aussi mes camardes et moi-même avons eu pas mal de fous rires partagés avec notre professeure.

Moi je n’avais jamais fait de théâtre mais cette expérience était très bien. J’ai beaucoup apprécié la pièce que j’ai pu jouer.

J’ai apprécié me mettre dans la peau d’un personnage comme Inaya. J’aimerais bien recommencer à jouer, j’adore le théâtre.

Avec certains on essayait d’améliorer les positions, le ton de la voix, on s’était tous mis d’accord.

J’ai bien aimé faire ce jeu de rôles. J’étais sérieux mais en même temps je m’amusais. On était dynamiques, tous à fond dans notre personnage. Ce que j’ai le plus apprécié c’est la bonne ambiance qu’il y avait dans la classe. J’ai tout autant apprécié jouer que j’ai apprécié regarder les autres.

J’ai beaucoup aimé faire ce travail de mise en scène, cela change du fonctionnement habituel. Nous avons pu voir une autre facette de la pièce Du piment dans les yeux, en voyant nos camarades jouer. Ce qui rendait le livre plus « réel ». Je trouve aussi que dans mon groupe on s’est tous bien investis, de ce fait on a pu mieux jouer et « s’abandonner » à nos personnages.

Sur la méthodologie de travail :

C’était vraiment amusant et intéressant de voir les élèves de ma classe se mettre dans la peau des personnages joués.

J’ai aimé travailler en groupe et rechercher des idées pour la mise en scène de notre texte. Et étonnamment, je n’étais pas angoissé voire même relativement détendu contrairement à d’habitude lors d’un travail devant un public.

Lors de notre répétition, avant de passer devant le groupe, j’ai apprécié mettre en forme la scène car, tous ensemble, c’est mieux que tout seul.

C’était génial, j’ai vraiment aimé le fait d’être libre tout en travaillant.

J’ai réellement apprécié ce moment car, dans la joie et la bonne humeur nous avons travaillé à la mise en scène du passage choisi. De plus les camarades qui jouaient la scène avec moi se sont réellement appliqués ce qui a donné une bonne ambiance autant dans le groupe que dans le travail et un résultat très intéressant.

Il y avait une vraie autonomie de la part de chacun. J’ai adoré ce moment où chaque groupe passait, tout le monde était respectueux et j’ai vraiment pris du plaisir à jouer. Cette séance était pour moi géniale !

Un extrait vidéo :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.