Du TAC au TAC

Quand les ados s’emparent de l’écriture théâtrale contemporaine

Accueil > Pépites, trouvailles, idées > Lettre de Maëlys Conesa à Sabine Tamisier

Lettre de Maëlys Conesa à Sabine Tamisier

lundi 8 avril 2019, par Celia

Le texte Los Niños de Sabine Tamisier faisait partie de la sélection Collidram 2019. Maëlys Conesa est élève au collège des Pierres Dorées du Bois D’Oingt. Elle a souhaité écrire à l’auteur dans le cadre de l’étude du texte en classe.

Chère Madame Tamisier,

Je vous écris aujourd’hui pour vous faire part de mon avis sur votre pièce de théâtre : Los Niños. Je souhaite partager mon ressenti avec vous parce que j’ai beaucoup aimé ce livre.

Tout d’abord, une des choses qui m’a fait apprécier la lecture est l’impression de réalisme qui se dégage des personnages. En effet, on se reconnait en eux parce qu’ils représentent une majorité, surtout Janis, l’adolescente « rebelle » et râleuse, ainsi qu’un peu égoïste, à se plaindre de beaucoup de choses à son arrivée chez Didi et Lolo. Cependant, son évolution au fil de l’histoire est typiquement la réaction qu’un adolescent pourrait avoir, moi la première.

Deuxièmement, j’ai adoré votre style d’écriture dans ce livre, avec un vocabulaire adapté à chaque personnage : un vocabulaire plus utilisé par les adolescents pour Janis, donc plus familier, et un vocabulaire plus courant pour Didi et Lolo, les adultes. De plus, les changements dans le type d’écriture, avec le journal intime de Didi, les conversations téléphoniques entre Janis et Emy, les dialogues et les portraits d’enfants, sont très agréables. Cette alternance rend le récit plus vivant.

Enfin, j’aimerais vous parler d’un moment que j’ai particulièrement aimé : la dernière scène. En effet, je l’ai trouvée très touchante. Les cadeaux que Didi et Janis découvrent toutes les deux, les dessins de Janis pour Didi et le portrait d’elle-même offert par sa grand-tante pour Janis, sont faits, on le sent, avec le cœur. Chacune a laissé libre cours à sa passion : le dessin pour Janis et l’écriture pour Didi. Je trouve que c’est cela le plus touchant dans cette scène.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette pièce de théâtre grâce au réalisme de cette œuvre et au style d’écriture très agréable (j’ai vraiment adoré les changements de type d’écriture) ?

Merci pour m’avoir apporté autant de plaisir durant la lecture de ce livre,

Maëlys Conesa,
élève en classe de 3°2 au Collège des Pierres Dorées.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.