Du TAC au TAC

Quand les ados s’emparent de l’écriture théâtrale contemporaine

Accueil > Pépites, trouvailles, idées > Lettre d’Eliot Dumas à Simon Grangeat

Lettre d’Eliot Dumas à Simon Grangeat

lundi 8 avril 2019, par Celia

Le texte Du piment dans les yeux de Simon Grangeat faisait partie de la sélection Collidram 2019. Eliot Dumas est élève au collège des Pierres Dorées du Bois D’Oingt. Il a souhaité écrire à l’auteur dans le cadre de l’étude du texte en classe.

Retour sur votre ouvrage :
« du piment dans les yeux »

Le lundi 25 février

Monsieur

J’ai beaucoup apprécié votre œuvre « du Piment dans les yeux », c’est la raison pour laquelle je vous écris cette lettre qui, je l’espère, vous éclairera sur la façon dont j’ai perçu votre œuvre.

Tout d’abord, le rythme de votre récit m’a beaucoup plu, en effet, il se passe quelque chose en permanence ce qui rend l’histoire très vivante, c’est pour moi un point très important dans un texte. Le fait de passer constamment d’un personnage à un autre participe au dynamisme de l’histoire.

De plus, j’ai trouvé touchante la volonté des enfants défavorisés d’aller à l’école à tout prix ainsi que l’autonomie et la détermination de ces derniers pour atteindre leur objectif qui est pour chacun de forcer leur destin à devenir meilleur. Je remarque que des enfants qui ont le même âge que moi n’ont pas du tout la même situation et se battent pour améliorer la leur et atteindre leurs rêves. Cette histoire m’a rappelé un documentaire du nom de « sur le chemin de l’école « que j’avais vu au cinéma il y a quelques années. Ce documentaire montre les chemins longs et semés d’embûches que des enfants de quatre pays différents doivent parcourir chaque semaine pour aller à l’école.

Le passage que j’ai préféré dans votre livre est le passage dans lequel Mohamed rencontre Inaya. Je l’ai bien aimé pour trois raisons, la première est que c’est un passage très important dans la vie de Mohamed et d’Inaya car c’est le début de leur aventure. La deuxième est que dans ce passage, les deux histoires que l’on suit depuis le début du livre se réunissent pour n’en former qu’une. La dernière raison est que l’on se rend compte de l’extrême gentillesse de Mohamed. C’est un personnage que j’apprécie vraiment par son innocence et sa gentillesse. Il est également très débrouillard dans tout ce qu’il entreprend.

Je tiens à vous remercier pour cette lecture intéressante et enrichissante.
Bien à vous

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.