Du TAC au TAC

Quand les ados s’emparent de l’écriture théâtrale contemporaine

Accueil > Témoignage participation projet > Ateliers théâtre en classe

Ateliers théâtre en classe

mercredi 22 mai 2019, par Laura Casano

Les thèmes abordés  : le handicap, le départ et l’exclusion.
Laura Casano est à la tête de plusieurs projets en lien avec les adolescents et le théâtre contemporain. Elle intervient en tant qu’artiste et encadrante lors de différents ateliers.

Au départ de ces ateliers de pratique artistique, il y a de nombreux textes notamment Scènes en duo de Claire Carré, Le Garçon à la valise de Mike Kenny, Le monde de Jeanne de Laure Bouto et plusieurs pièces de Karin Serre.

Le projet était presque fou au départ. L’artiste souhaitait créer un parcours sensoriel accompagné par des personnes handicapées pour les « valides ». Un parcours sur les sensations, le placement dans l’espace, comment gérer son corps et ce qu’il perçoit. Malheureusement cette ambition était un peu trop grande pour voir le jour dans un atelier. Ce qui n’a pas empêché l’artiste d’exploiter ces thématiques ! Elle a fait appel à des experts qui travaillent le handicap au quotidien. Ils ont proposé que chaque élève puisse jouer au basket ou au foot en fauteuil roulant pour que les élèves aient une approche directe de ce qu’est le handicap. Ces activités ont été financées par la Fondation Casino. Les ateliers effectivement réalisés se sont concentrés sur l’action. Les classes ont été sensibilisées au handicap pendant 2 mois notamment en prenant connaissance du langage des signes français.
En école élémentaire à partir du texte de Karin Serres, Le Garçon imperméable, la question du handicap a été abordée via des jeux de théâtre. Le texte très rythmé a permis de travailler sur les syllabes ou avec des émotions. Ce travail lié au texte a permis aux élèves de le retenir plus aisément.
Avec les 3èmes il a été choisi de construire un fil rouge en créant un spectacle à partir d’improvisations.
Les 5èmes ont travaillé Le Garçon à la valise, ils devaient imaginer les choses qu’ils mettraient dans leur valise s’ils devaient quitter leur pays d’origine à cause de la guerre. Ils ont aussi imaginé comment ils chargeraient leur voiture.
Avec les 6èmes les ateliers se sont concentrés autour de l’histoire de Jeanne, jeune fille très maladroite qui fait tomber tout ce qu’elle touche. Le texte aide à aborder des thématiques telles que l’exclusion et la moquerie.
L’important étant de créer des situations qui parlent aux enfants. Laura Casano apprécie le lien qu’il est possible de créer avec les enfants. La complexité de travailler dans les milieux défavorisés ou difficiles contribue à donner de la valeur aux retombées de ces ateliers. Les publics en difficulté nécessitent de chercher d’autres langages, d’autres méthodes de communication que celles auxquelles nous sommes habitués.

Son coup de gueule : Pourquoi l’Éducation Nationale veut-elle intégrer le théâtre à l’école sans se préoccuper des espaces dédiés à la pratique ? Il serait tellement mieux de créer des lieux spécifiques à la pratique théâtrale dans les écoles !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.